retour accueil

Il est vivant parmi nous aujourd'hui !

Pourquoi Sacerdoce.fr?


vezelay
vezelay  

Sacerdoce









Le prêtre, dans sa vocation la plus profonde, est “un autre Christ”, sa mission s’identifie avec celle du Christ. Il est Sauveur d’âmes et glorificateur du Père. Le prêtre vit en plénitude cette mission dans la mesure où, s’oubliant soi-même, il ordonne ses actes à cet unique objectif. Quelle grande et sublime vocation que le Sacerdoce!
Le monde a besoin de prêtres qui comprennent ses maux et souffrent avec lui, des prêtres dont les yeux brillent comme des émeraudes humides à force d'espérer, des prêtres semblables à ceux des premiers temps de l’Église poursuivant l'œuvre du Christ avec passion. Ceux dont l'âme et le cœur sont aux Cieux et les pieds sur la terre. Ceux dont les bras portent les croix de leurs frères jointes à celle du Christ...




 
Qui sommes-nous ?

La mission de l’association Sacerdoce est d’être un centre de spiritualité et de communion, d’actualisation théologique et pastorale, au service de l’Église et de ses pasteurs. C’est la branche française de l’Institut Sacerdos de Rome.

Le siège de l’Institut Sacerdos se situe à l’Athénée Pontifical Regina Apostolorum. C'est un apostolat du Mouvement Regnum Christi qui a pour objectif la formation permanente et l’aide à la persévérance des prêtres ou des religieux si chers au Cœur de Jésus...

Sacerdoce c'est encore:

Une aide pour approfondir la vie spirituelle

Une réponse aux attentes des évêques et des prêtres à la recherche d’une formation permanente et d’avant garde

Un instrument d'enrichissement mutuel et d'échanges d’outils pratiques et d’idées pastorales
Un espace de fraternité

Une ambiance amicale

Une atmosphère fraternelle dans laquelle les jeunes séminaristes peuvent apprendre la théorie et la pratique de l'exercice pastoral en vue du ministère paroissial


 
L'importance du Sacerdoce pour l’Église

(d'après Jean-Paul II)


« Il est bien clair, dans la Doctrine de l’Église Catholique, que les prêtres sont d’abord et avant tout appelés à vivre pleinement la grâce du Sacrement par lequel ils sont configurés au Christ, Tête et Pasteur, en vue du service de toute la communauté chrétienne, en cordiale et filiale référence à l’Évêque, et fraternellement unis dans le presbyterium diocésain au sein des différents mouvements ecclésiaux. »


« Il faut s’assurer que les candidats au Sacerdoce possèdent des qualités morales élevées et des motivations sérieuses, une piété authentique et les capacités requises. Il faut viser à former des prêtres selon le Cœur du Christ, des prêtres qui deviendront des hommes de prière, d’une érudition exceptionnelle et capables de répondre aux besoins pastoraux et aux défis de notre temps…

Les prêtres devraient être toujours plus conscients du fait que leur Sacerdoce est un don reçu de Dieu, une vocation particulière qui consiste à être configuré uniquement au Christ, le seul Prêtre, le Maître, le Sanctificateur et le Pasteur de son peuple. Toute la vie du prêtre devrait être transformée, afin qu’il soit un signe véritablement attirant et irrésistible de l’Amour de Dieu et de Sa présence salvifique. »

Les prêtres pourront alors aider les fidèles laïcs à prendre pleinement conscience de leur vocation baptismale et de leur responsabilité pour que la bonne nouvelle de Jésus influence la culture et la société ancrée dans les valeurs éternelles de la tradition catholique et attentive aux signes des temps. Les prêtres aideront particulièrement les familles fondées sur le Sacrement du mariage à devenir pleinement chacune « une Église domestique » vivant avec amour leur vocation à la sainteté, étant aussi de véritables sanctuaires de la vie. Les prêtres doivent être doctrinalement bien formés, car ils devront veiller au contenu de la catéchèse. Il revient en effet aux pasteurs la lourde tâche d’être des guides sûrs des maîtres de lumière et des témoins exemplaires pour le peuple chrétien. »

Outre l’éducation catéchétique des fidèles et l’annonce des vérités de la foi, le prêtre devra pourvoir aussi à l’éducation à la prière personnelle et liturgique et promouvoir l’expérience de la communion fraternelle et la formation au service ecclésial.



La catéchèse tend donc à développer l’intelligence du ministère du Christ à la lumière de la Parole de Dieu, pour que l’homme tout entier soit imprégné par elle.

Transformé par l’action de la grâce en la nouvelle créature, le chrétien se met ainsi à suivre le Christ et par le prêtre, apprend toujours mieux à penser comme Jésus, à juger comme Lui, à agir en conformité avec ses commandements et à espérer comme Il nous y invite. » (Le Pape en Ukraine, le 24 juin 2001)



Si le prêtre n’est pas avant tout un homme de Dieu, de quoi parlera-t-il ? De la primauté de Dieu ? Et à partir de quoi dira-t-il aux gens « n’ayez pas peur d’être des saints » ?

La sainteté ne doit-elle pas être le désir ardent de tous pour être fidèle au Christ jusqu’à la mort ?



C’est le Christ qui appelle à Le suivre dans le Sacerdoce. Le prêtre a reçu du Christ une invitation spécifique et personnelle, un appel à le suivre de plus près et à s’identifier sacramentellement et de façon vitale à lui pour collaborer à l’œuvre de la Rédemption. En acceptant cette vocation et en recevant le Sacrement de l’ordre, il s’est engagé, de façon définitive et irréversible, avec Dieu, avec l’Église et avec les hommes, à donner toute sa vie en s’identifiant au Christ et en exerçant le ministère pastoral (cf. PO 2 et 3, CDC 757, 835 § 2).



 

L’importance de la formation continue des prêtres



Formation et application continues

Ne perdons jamais de vue la nécessité de continuer à travailler à chaque instant à la formation personnelle et d’avoir une formation continue qui nous aide à mener à bien, avec efficacité et responsabilité, notre mission apostolique. Rappelons-nous à chaque instant que nous sommes instruments de la grâce et qu’ordinairement Dieu ne féconde pas l’action de l’apôtre qui, par paresse, lâcheté ou irresponsabilité, néglige de se préparer sincèrement et sérieusement.



Les quatre dimensions de la formation


La formation intégrale est une tache permanente qui s’articule sur quatre dimensions à partir desquelles on peut considérer l’homme chrétien : la dimension spirituelle, la dimension apostolique, la dimension intellectuelle et la dimension humaine.

La formation spirituelle est fondée sur la connaissance, l’amour et l’imitation de Jésus-Christ dans l’exercice des vertus théologales, dans la fréquente réception des sacrements, dans la haute estime de l’oraison et de la vie intérieure, dans l’amour et la dévotion filiale à la très Sainte Vierge, dans l’amour et dans l’adhésion à la Sainte Église et au Vicaire du Christ, dans l’exercice du renoncement aux goûts personnels et dans celui de l’abnégation spirituelle, dans l’austérité de vie et la pauvreté, aussi bien affective qu’effective, selon la vocation reçue de Dieu et librement acceptée.

La formation apostolique consiste à acquérir un zèle ardent pour le salut des hommes, à se forger un esprit combatif et entreprenant, à acquérir une riche sensibilité apostolique, dans la connaissance, l’assimilation et l’application pratique d’une méthode apostolique.

La formation intellectuelle que l’on doit enrichir et actualiser constamment, (cf. CDC 279), consiste surtout en la capacité d’émettre des jugements prudents et objectifs, dans l’intérêt pour la culture et les problèmes du monde, dans la spécialisation en thèmes qui intéressent le prêtre ou de la vie des hommes et ce qui est en rapport avec la marche du monde.

La formation humaine s’atteint, entre autres, par le développement d’une personnalité humaine riche et équilibrée, la connaissance progressive de soi-même, la formation d’une conscience droite, l’ordonnancement correct des facultés sensibles et spirituelles, l’harmonie du tempérament personnel, la solidité et la fermeté du caractère, la maîtrise de soi, la discrétion et la courtoisie ainsi que l’ouverture cordiale vis-à-vis des autres.




Moyens de formation


Connaître et faire connaître la doctrine pontificale

Comme expression pratique et effective de leur amour envers l’Église et le Saint Père, les prêtres doivent essayer de lire, d’étudier et de répandre systématiquement toute la doctrine émanant du Saint Siège et les enseignements du Pape : documents, encycliques, exhortations, discours, catéchèse, etc.

Promotion de résidences sacerdotales

Même si, de façon ordinaire, le prêtre diocésain réside au presbytère ou avec des membres de sa famille sur lesquels il s’appuie pour persévérer dans sa vocation, les prêtres diocésains qui le trouvent opportun peuvent proposer à l’Évêque l’établissement de centres à l’intérieur desquels résident plusieurs prêtres vivant en équipe, ayant des activités communes, s’appuyant mutuellement, etc. (cf. CDC 280).





 

Quelques orientations fondamentales



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Harmoniser le travail spirituel



Toute âme qui s’engage sur le chemin de la vie spirituelle sent le besoin de trouver un principe qui unifie son travail - pour qu’il soit efficace -, et pour que son effort et son attention ne se dispersent pas dans différentes directions.


Jésus-Christ, amour unificateur

Le prêtre a aussi dans sa spiritualité un principe conducteur qui est la connaissance et l’amour passionné pour la Personne de notre Seigneur Jésus-Christ. Son exemple et son imitation unifient sa vie dans un effort constant pour se transformer en lui, cherchant en tous ses actes la glorification du Père et le salut des âmes par le sacrifice dans la fidélité totale à la volonté très sainte de Dieu.


Claire conscience de la mission

Comme orientation fondamentale de toute sa vie, le prêtre a besoin d’avoir une conscience claire de sa mission sur la terre : mission exclusive, invariable, infiniment juste et absorbante.


Donner la première place à Dieu

Cela consiste, à l’exemple de Jésus-Christ, à donner à Dieu la première place dans la vie, grâce à l’accomplissement de sa Très Sainte Volonté - en laissant de côté tout autre intérêt, appétit ou désir personnel - et, grâce à la consécration totale à l’amour de Jésus-Christ et à l’établissement de son Règne dans le monde, à se donner avec passion au salut des âmes, sans distinction de races, de nations et de position sociale.


Une réponse à l’amour de Dieu

Cette orientation jaillit tout naturellement des innombrables bienfaits reçus du Seigneur : le don de l’existence, celui de la foi catholique, celui de la persévérance dans la vocation sacerdotale.

 

 

 

Prière pour les Prêtres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




 

 

 

 

 

 

 

 

Oh Père Saint, envoie ton Esprit sanctificateur aux prêtres et donnes à chacun d’eux de découvrir ces vérités divines que tu révèles aux humbles et caches aux orgueilleux.

Donnes-leur le bonheur de Te connaître toujours davantage et toujours plus intimement pour qu’ils aiment avec cet amour qui remplit l’âme et comble de joie le cœur de cette joie que le monde ne connaît ni n’admet.

Que tout bienfait qui ne soit pas en toi leur soit un poids insupportable.

Qu’ils embrassent toute humiliation, tout échec, toute amertume, toute douleur en plaçant en Toi leur espérance, en Toi, seule source du vrai bonheur.

Qu’ils placent en leurs cœurs la plénitude de la perfection de ta Charité Divine pour qu’ils deviennent le reflet de Ton Verbe Divin : abondance de miséricordes, bontés, douceur, qu’ils comblent de biens les affamés...

Mon Dieu, donnes leur, Ta Charité qui brûle toute imperfection et toute faiblesse et révèle aux hommes qui Tu es.

Oh Père, donnes-leur le zèle pour les âmes jusqu’à la folie de la Croix.

Apprends leur à découvrir en toute chose Ta présence, le reflet de Ta beauté et donnes leur de Te trouver en tout!


 



 

Recommander ce site à un ami | S’inscrire aux services en ligne | Nous écrire | Mettre en page d'accueil | Ajouter aux favoris

L’association Sacerdos est la branche française de l’Institut Sacerdos de Rome